Conserverie solidaire

Avoir un laboratoire professionnel de transformation alimentaire (conserverie, séchoir, etc..) avec un axe d’insertion professionnel qui valoriserait les produits locaux et permettrait de lutter contre le gaspillage alimentaire. Ce laboratoire pourrait également servir pour des ateliers pédagogiques et des découvertes où les personnes en insertion seraient là acteurs auprès du grand public et des enfants. Un autre volet pourrait être la mise à disposition de matériels de cuisine pour particuliers en mutualisant leur utilisation.

Jill-Adeline-Caroline

6 votes

Un supermarché coopératif et participatif

Sur le modèle de La Louve à Paris, monter sur le territoire un supermarché coopératif et participatif à but non lucratif. On adhère, on participe au financement, à la gouvernance et au fonctionnement. Ce modèle d’autogestion permet de diminuer les coûts et d’avoir accès à des produits de qualité tout en créant du lien social

Marc

3 votes

Glanage et cueillettes participatives

Pour lutter contre le gaspillage alimentaire, organiser des sessions de glanages des fruits et légumes non ramassés chez les exploitants agricoles mais aussi chez les particuliers. Couplé à une unité de transformation type conserverie, séchoirs etc… cela permettrait de valoriser des productions agricoles non utilisées. Ce glanage peut être intéressant à la fois pour des structures d’insertions, des étudiants en recherche de job d’été, des randonneurs en quête de découverte etc…

Thomas
<thomas.amblard@e-graine.org>

5 votes

Créer une coopérative de consommateurs

Réunir une centaine de consommateurs afin d’acheter en grande quantité des produits pour obtenir des rabais, soutenir l’agriculture locale biologique en garantissant des débouchés aux producteurs et utiliser les éventuelles bénéfices pour appuyer des projets vertueux pour l’écologie et le vivre-ensemble.

Pierre-Jean Perrin
<pj.perrin@media-bouquetin.fr>

10 votes